Une landing page, ou page d’atterrissage en français, c’est par définition une page sur laquelle vos visiteurs peuvent « atterrir ». En marketing numérique, ce terme désigne plus spécifiquement la page sur laquelle vous désirez diriger vos visiteurs à la suite d’une campagne marketing : une newsletter, des pubs sur AdWords ou Facebook ou même à partir d’un Call-to-Action (CTA) sur votre site. Mais pourquoi devriez-vous les utiliser?

Ce qui distingue les landing pages de tout autre page de votre site web, c’est que chaque landing page est créée pour atteindre un objectif unique : générer une conversion pour faire avancer vos visiteurs dans l’entonnoir de vente (sales funnel) et qu’elle est liée à une campagne publicitaire. Une conversion, ça peut être un abonnement à votre liste de courriel, une requête de rendez-vous ou encore une vente, tout dépendant de vos objectifs. Un objectif souvent utilisé est de convertir vos visiteurs en leads en recueillant leurs coordonnées afin de pouvoir les relancer grâce à du mail marketing.

Pourquoi utiliser une landing page ?

Vous vous dites sûrement que votre site vous permet déjà de faire tout cela : après tout, votre page d’accueil contient tout ce qu’il faut pour que vos visiteurs puissent s’abonner à votre newsletter, demander un rendez-vous ou commander votre produit, non ?

C’est là que vous vous trompez.

Allez, ce n’est pas dramatique. En fait, c’est vrai que votre homepage permet à vos visiteurs de faire toutes ces actions. La différence, comme je l’ai mentionné plus haut, c’est qu’une landing page a pour unique objectif de convertir vos visiteurs. C’est tout. Rien. D’autre. Aucune distraction ici, vous voulez convertir !

Mesurer vos résultats

Cet objectif devrait transparaître dans votre landing page : elle sera axée sur la conversion alors que votre homepage permet, par exemple, d’avoir plus d’information sur l’entreprise et ses services, de voir vos réalisations, vos différentes lignes de produits, etc.

mesurer les résultats de vos landing pages

Réfléchissez-y : votre homepage contient peut-être un formulaire d’abonnement à votre infolettre, une requête d’un démo gratuit et l’inscription à la version payante de votre service, entre autres. Vous y dirigez du trafic à l’aide de publicités, mais vous n’êtes pas vraiment en mesure de savoir combien vous coûte un nouvel abonné ou un nouveau client. En ayant une landing page dédiée à chacun de ces objectifs de conversion, vous pourrez mesurer les effets de vos efforts de publicité sur chacun de vos résultats.

L’optimisation de vos landing pages

Quand vous aurez créé vos premières landing pages, vous pourrez également les optimiser afin d’augmenter le taux de conversion pour un objectif précis. Pour ce faire, vous pourrez utiliser du A/B testing et modifier certains éléments comme le texte, les couleurs, les images, ou encore le nombre de champs requis dans votre formulaire. Vous pourrez ainsi voir les résultats en temps réel de vos modifications et optimiser votre landing page pour avoir encore plus de conversions.

Les éléments essentiels

Votre landing page aura donc un contenu orienté vers la conversion, des images évocatrices, en plus d’un formulaire pour capturer l’information de votre lead (ou prospect) et un Call-to-Action pour l’inciter à compléter la conversion. Voici un aperçu de ce que vous pourrez y trouver.

les éléments d'une landing page

1 – Le contenu

Tous les textes de votre landing page, incluant les titres et le texte des CTA doivent être pensés pour votre lead. Pourquoi devrait-il s’inscrire à votre infolettre, demander un essai gratuit, bref, remplir votre objectif à vous ? Vous devez rédiger votre texte en mettant de l’avant votre proposition de valeur et ce que votre prospect gagne en vous donnant ses informations.

2 – Le visuel

Une image vaut mille mots ! Tentez d’inclure une photo de votre produit, si possible ou encore une vidéo qui montre votre concept. Ces éléments visuels permettent aux visiteurs de comprendre plus facilement ce qu’ils retireront en échange de leurs coordonnées.

3 – Le formulaire

C’est bien simple, le formulaire est essentiel sur une landing page : il vous permettra de recueillir les coordonnées de vos leads et de les placer dans une base de données. Vous pourrez alors leur transmettre des newsletters ou les contacter par téléphone, selon ce qui convient le mieux au cycle de vie de vos leads.

4 – Le Call-to-Action (CTA)

Ce fameux bouton d’appel à l’action est celui qui, ultimement, convaincra le prospect de soumettre le formulaire pour vous transmettre ses coordonnées. Le texte de ce bouton doit donc résumer clairement ce que le prospect recevra en retour plutôt qu’un simple texte générique. Par exemple, comparez les résultats que vous obtiendrez avec « Télécharger le ebook » plutôt que « Envoyer le formulaire » !

Si vous voulez en savoir plus sur le marketing numérique, je vous recommande la lecture de ce ebook : Comment convertir vos visiteurs en clients payants, pour une introduction complète au marketing de conversion et quelques bons exemples de landing pages. Vous serez ensuite fin prêt à générer des leads grâce au marketing numérique. Mais n’oubliez jamais que vos prospects ne vous donneront accès à leurs coordonnées que si vous leur procurez de la valeur en échange !

Avez-vous des questions sur les landing pages ? Posez-les dans les commentaires et nous nous ferons un plaisir d’y répondre !