« Inscrivez-vous à notre Newsletter ! » Rassurez-vous, nous sommes tous passés par là. Vous cliquez sur le lien d’un site et hop ! Une fenêtre pop-up s’affiche sur votre écran. Mais, si autant de sites misent sur la newsletter, c’est bien parce que ce mode de communication est particulièrement efficace. Encore faut-il en faire un usage habile…

Au fait, c’est quoi une newsletter ? C’est un document informatif que vous envoyez régulièrement à votre liste d’abonnés. Ils le reçoivent sur l’adresse mail qu’ils ont communiquée. La newsletter va ainsi vous permettre d’entretenir une relation avec des clients potentiels. Vous faîtes du jardinage ? Vous savez, si vous semez une graine et que vous ne l’arrosez pas, elle ne deviendra jamais une plante. Les visiteurs, c’est la même chose. Vous devez les arrosez, maintenir le contact en leur transmettant régulièrement des infos pertinentes pour qu’ils arrivent à maturité. C’est-à-dire qu’ils deviennent des clients réguliers. Comment vous y prendre ? Voyons cela ensemble…

Votre newsletter doit comporter du contenu pertinent

Newsletter : comment bien communiquer son messageVous savez ce qui caractérise un internaute ? La paresse. Eh oui, nous le sommes tous plus ou moins, car les nouvelles technologies nous rendent paresseux. Et en cette ère de paresse, PERSONNE ne va lire quelque chose qui ne l’intéresse pas. Donc si votre contenu n’est pas pertinent, non seulement l’internaute ne le lira pas, mais il va chercher là où c’est écrit en tout petit « se désabonner ». Pour que votre contenu soit pertinent, il doit être en harmonie avec votre stratégie marketing et conforme aux besoins de vos lecteurs. Vous devez donc comprendre ce qui intéresse vos abonnés et optimiser vos textes en fonction de cela. Le contenu inclura, par exemple, des offres promotionnelles, des jeux, des concours, et des informations précises sur vos produits ou services. Bref, il doit être dynamique et rechercher l’implication du lecteur. La newsletter peut également traiter un problème précis auquel l’abonné est susceptible d’être confronté et apporter des solutions. L’internaure aura ainsi le sentiment que vous lire lui apporte quelque chose.

Donnez à l’abonné la possibilité de vous répondre

Newsletter : comment bien communiquer son message« No reply » = no reply ! Si vous envoyez la newsletter via une adresse no reply, vous passez à côté de l’objectif : créer un lien, susciter le dialogue. Il se peut qu’après avoir lu la lettre d’information, l’abonné ait envie de vous répondre. Peut-être a-t-il une question… Alors, facilitez-lui la tâche ! Faîtes en sorte qu’il ait juste à cliquer sur « répondre » pour vous écrire. Ne l’obligez pas à chercher comment vous écrire ou à se connecter sur votre site. Beaucoup d’internautes renoncent à le faire, d’abord parce que nous sommes paresseux et que nous avons cette réputation à tenir… et ensuite parce qu’il ne sera pas sûr de tomber sur le bon service ou sur le bon interlocuteur.  Rappelez-vous : le but de la newsletter est de créer une interaction avec le lecteur, et donc, invitez-le à réagir à ce qu’il a lu et faites en sorte qu’il puisse répondre très facilement.

Répartissez votre audience en différents groupes

Newsletter : comment bien communiquer son messageVous avez une liste d’abonnés. Très bien, mais ont-ils tous les mêmes centres d’intérêt ? Évidemment non. Vous devez donc segmenter votre liste en regroupant les personnes qui ont manifesté de l’intérêt pour les mêmes choses. Vous enverrez donc des newsletters différentes à ces groupes. Certes, cela vous occasionnera un surplus de travail, mais vous gagnerez en efficacité. Le but est d’être pertinent et d’envoyer du contenu personnalisé. Les consommateurs expriment usuellement peu d’intérêt aux messages-types. Vous savez, ces textes écrits pour TOUT LE MONDE, et que du coup PERSONNE ne lit. Quel est donc le secret pour éveiller l’intérêt de quelqu’un ? Lui donner la sensation qu’il est unique. Même si vous n’en pensez pas un mot ! Vos newsletters devront donc également bannir les introductions du genre « Cher abonné », « Cher lecteur » = « Cher futur acheteur ». Et privilégier « Cher laurent », « Chère Amandine »…

Facilitez la lecture de votre newsletter

VNewsletter : comment bien communiquer son messageous devez savoir que la plupart des internautes vont juste « scanner » votre lettre d’information. Autrement dit, ils vont la survoler, mais peut-être qu’à un moment donné leur œil va s’arrêter sur un élément qui aura éveillé leur intérêt ou leur curiosité. Pour plus d’efficacité, il faudra donc faciliter cette lecture rapide avec les points suivants :

  • Faites des espaces et aérez le contenu, avec des paragraphes bien distincts
  • Mettez les éléments clés en caractère gras ou en gros caractère, en fonction de votre stratégie marketing.
  • Assurez-vous que les titres et les intertitres doivent soient attractifs et incitent à lire le contenu. Exemple de titre percutant : « 2017 : Les clients de cette banque vont payer plus » Quelle banque ? Si le lecteur veut savoir s’il s’agit de la banque où il possède un compte, il va devoir lire l’article. Et il découvrira donc qu’en 2017, la banque postale augmente ses tarifs…
  • Faites des listes, avec des tirets ou des puces.

Les points énumérés dans cet article ne sont pas exhaustifs, mais si vous les suivez vos newsletters seront optimisées et vous communiquerez efficacement votre message.